Avis important à destination des sorciers

Avis important à destination des sorciers

 

Comment soigner la SEP

Ta SEP ne se guérit pas mais des médecins la soigne pour la ralentir.

Des scientifiques recherchent tous les jours de nouveaux médicaments afin que ton papa ou ta maman se sente mieux.

Certains traitements agissent contre :

Mais attention, pour se soigner il ne faut pas toujours prendre des médicaments. Il faut aussi avoir une bonne hygiène de vie.

Les traitements contre la poussée :

Avec les plaques s’enflamment. Pour diminuer la force et la durée de la poussée, on donne un anti-inflammatoire appelé la cortisone pendant 3 à 5 jours, à l’hôpital et parfois à la maison.

La cortisone permet aussi de se rétablir plus vite.

Les traitements qui soignent la maladie :

Soigner la SEP, c’est empêcher une nouvelle poussée et des nouveaux bobos de la sclérose en plaques.

Choisir un médicament pour se soigner n’est pas facile. Il en existe beaucoup et cela dépend en autres des formes de sclérose en plaques.

Quand une personne a une SEP très légère, elle n’a pas de médicaments.

Si il y a souvent des poussées, on donne des médicaments qui diminuent le nombre de poussées et leur gravité. Ces traitements se font en injection :

  • Une fois par jour,

    • Tous les jours,

      • Une fois par semaine,

        • Trois fois par semaine.

Il existe aussi des médicaments sous forme de cachets (ou pilules). Certains se prennent tous les jours et d’autres pas. C’est plus facile et plus agréable qu’une piqûre.

Quand une personne a une sep plus grave, on lui donne un médicament une fois par mois à l’hôpital. C’est un traitement très puissant mais qui peut être parfois dangereux. Les personnes qui le reçoivent doivent alors être très souvent examinées par le neurologue.

On le donne parfois aussi quand les autres médicaments ne fonctionnent pas.

Les traitements qui soignent les symptômes :

  • Etre très fatigué : des médicaments existent. Aller dormir plus-tôt ou se reposer la journée diminue aussi la fatigue. Quand il fait très chaud, une douche fraîche peut aussi aider à lutter contre la fatigue.

  • Marcher mal ou avoir des douleurs : il existe des médicaments qui peuvent réduire ou soulager la douleur. La personne peut aussi appeler un kinésithérapeute.

  • Aller souvent aux toilettes : il existe des médicaments pour contrôler la vessie. Appeler un kinésithérapeute ou boire moins peut aussi aider.

  • Etre triste : être malade rend triste, des médicaments existent (antidépresseurs). La personne peut aussi aller chez un psychologue.

Les effets secondaires des médicaments :

Les médicaments peuvent provoquer chez une personne malade un effet inattendu qu’elle ne souhaite pas. Par exemple, quelqu’un qui a la grippe souffre d’une forte fièvre. Il prend un médicament pour faire baisser celle-ci. La fièvre diminue mais des boutons apparaissent sur tout le corps.

On dit alors qu’il s’agit d’un effet secondaire indésirable du médicament.

Pourquoi appelle-t-on cela un effet secondaire ?

C’est très simple ! Le but de ce médicament est de faire baisser la fièvre. Puisqu’il s’agit de l’effet recherché et que c’est le premier effet rencontré, on l’appelle primaire. Il se produit chez la plupart des malades qui ont une forte fièvre.

Par contre, si des boutons apparaissent sur la peau en prenant ce même médicament, on parle alors d’un effet secondaire. Mais cela est beaucoup plus rare.

Est-ce qu’un effet secondaire peut être dangereux pour la santé ?

Lorsqu’un traitement pour diminuer la fièvre provoque des boutons, cela n’est pas dangereux du tout. Il suffit d’arrêter de le prendre et la peau retrouve son aspect normal en quelques jours.

Plus rarement, des effets secondaires sont vraiment dangereux pour la santé. Dans ce cas là, le médecin traitant surveillera son patient de manière plus attentive pour arrêter le médicament aussi vite que possible. Il est aussi très important de lire la notice.

Les effets secondaires des médicaments contre la SEP :

Les médicaments utilisés pour soigner la sep ont des effets secondaires. La majorité est sans danger. On dit alors qu’ils sont bénins.

Certains peuvent aussi être dangereux mais c’est beaucoup plus rare.

Les effets secondaires bénins, c’est quoi ?

Pour soigner la SEP, certains médicaments sont donnés par piqûres.

Dans les heures qui suivent l’injection, certaines personnes se sentent fatiguées et fiévreuses, comme si ils avaient la grippe. Il s’agit d’un effet secondaire du médicament. Ce n’est pas grave, mais très gênant.

Chez d’autres personnes, la piqûre peut causer une inflammation de la peau. Elle devient dure et douloureuse comme si il y’avait une blessure profonde. C’est aussi un effet secondaire qui n’est pas dangereux, mais cela n’est pas très agréable ; surtout quand il faut se piquer tous les jours.

Les effets secondaires dangereux, c’est quoi ?

Selon la forme de SEP, les médecins utilisent des médicaments plus puissants.

Malheureusement, ils peuvent produire des effets secondaires dangereux.

Afin de protéger (limiter les risques liés aux traitements), ces personnes sont suivies très régulièrement. Certains médicaments sont aussi administrés à l’hôpital sous la surveillance des infirmières et du neurologue. Si un effet secondaire dangereux commence à se manifester, le traitement peut être arrêté très rapidement.

L'hygiènes de vie :

> L’alimentation

Pour les personnes atteintes de sclérose en plaques comme pour toute personne en général, il est conseillé de manger sainement et de manière équilibrée : des fruits, des légumes, de la viande, du poisson … .

Mais il faut surtout que l’alimentation reste un plaisir. Alors un petit morceau de chocolat ou des frites de temps en temps … .

> Le sport

Le sport n’est pas interdit pour les personnes atteintes de SEP. Toutefois, l’effort fourni pour pratiquer l’activité ne doit pas conduire la personne à trop se fatiguer ou à s’épuiser. Il faut pouvoir s’écouter, apprendre à connaître ses limites et surtout à accepter de se reposer. Par ailleurs, il sera également nécessaire de bien boire et se rafraichir, principalement pour les personnes sensibles à la chaleur

Une personne n’est pas l’autre, tout le monde est différent. Certaines n’ont jamais pratiqué de sport alors que d’autres sont sportives et le resteront même en étant malades. Par exemple, les sportifs de haut niveau atteints de SEP poursuivent parfois leur sport de compétition.

Beaucoup pensent qu’il faut d’office arrêter de pratiquer leur sport (par peur d’un effet négatif) et passent à côté du plaisir mais également du bénéfice de l’activité sportive. Il n’est pas rare aussi de voir certaines personnes arrêter le sport ou réduire les activités sportives de peur de révéler une évolution négative de leur maladie.

Le sport aide vraiment à bien soigner la SEP et à se sentir mieux. Il permet aussi aux personnes de se rencontrer, de partager et surtout de se distraire.

Tu peux aussi proposer à tes parents d’aller sur le site de « Move ».

> Le sommeil

Bien dormir est très important mais ce n’est pas toujours facile de trouver le sommeil. Voici quelques petits trucs pour que ton papa ou ta maman dorme mieux.

Á éviter :

  • Trop dormir le week-end pour ne pas perturber le cycle.

  • Boire du café, du thé ou des boissons trop sucrées avant d’aller dormir.

  • Les soupers trop lourds, riches en graisses et en sucre.

Á préférer :

  • Se lever et se coucher à heures régulières.

  • Une sieste l’après-midi quand c’est possible.

  • Une tisane relaxante au coucher.

  • Manger le soir certains aliments aident à mieux faire dodo: le pain, les féculents (riz, pâtes …), les viandes maigres (poulet), le lait demi-écrémé et les yaourts, la laitue, les bananes, les figues.

  • Dormir dans une pièce régulièrement aérée et silencieuse avec une température d'environ 20°C.

Tu souhaites plus d’infos sur le sommeil, l’alimentation, les médicaments … ? Retrouve tout cela dans ton « JDM ».


Dernière actualité

Pas d'actualités en ce moment
Jeux des 7 erreurs